Démo administrateur

En consultation avec l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP), l’Union européenne (UE) finance le programme DIRECCT (DIgital REsponse Connecting CiTizens) pour renforcer la résilience des secteurs de la santé, de l’éducation et des petites entreprises dans les Caraïbes afin de faire face aux crises actuelles et futures.

Une conférence de presse s’est tenue virtuellement le 18 mai 2022, réunissant les partenaires de financement et de mise en œuvre pour lancer le programme dans la région des Caraïbes. Coordonné par la Direction Régionale Atlantique de l’Agence Française de Développement (AFD), l’événement bilingue a reconnu les défis du développement humain mondial et régional présentés par la pandémie de COVID-19 et a souligné le rôle essentiel des services numériques pour permettre aux personnes pour rester en contact avec leurs partenaires de santé publique, les établissements d’enseignement et les entreprises essentielles.

SEM Georges Rebelo Pinto Chikoti, Secrétaire général de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) a ouvert la parole en déclarant que « grâce à cette collaboration opportune, nous financerons 10 projets qui bénéficieront à plus de 50 États à travers le OACPS dans les domaines de la santé, de l’éducation et des petites entreprises. En priorisant les besoins des ONG et en réduisant les inégalités hommes-femmes encore très présentes dans le monde numérique, nous pouvons transformer cette crise du COVID-19 en une opportunité pour développer nos pays.

Il est clair que la disponibilité des services numériques a atténué l’impact de la pandémie pour les citoyens, les patients, les étudiants et les entreprises de la région. Dans les crises futures, la capacité à rester en contact avec les institutions et les partenaires sera une réponse essentielle et efficace qui a été mise à rude épreuve au cours des 2 dernières années.

“L’UE s’est fixé une nouvelle ambition : soutenir et accroître l’accès aux services et outils numériques dans les pays en développement”, a affirmé M. Luís Maia, chef de la coopération de la délégation de l’Union européenne à la Barbade, les États des Caraïbes orientales, l’OECO et CARICOM/CARIFORUM. « La transformation numérique et l’innovation sont des domaines prioritaires dans l’engagement de l’UE avec les Caraïbes, et l’UE prévoit d’intensifier son engagement numérique avec l’Amérique latine et les Caraïbes par le biais d’une alliance numérique. L’objectif est de combiner les intérêts, les forces et les capacités des deux régions, afin de lutter conjointement contre la fracture numérique et de parvenir à une transformation numérique inclusive.

La responsabilité de la mise en œuvre de ce programme de 15,4 millions d’euros, financé par l’Union européenne, incombe à l’Agence française de développement et à l’Enabel, l’agence belge de développement. « Le programme ACP-DIRECCT s’inscrit pleinement dans la stratégie numérique de l’AFD » a rappelé M. Philippe La Cognata, directeur régional Océan Atlantique de l’Agence française de développement, « la transition numérique est l’une des six transitions prioritaires du plan d’orientation stratégique de l’AFD. Nous utiliserons le numérique comme levier pour accélérer l’atteinte des ODD. L’AFD se positionne ainsi comme un bailleur numérique afin de devenir un partenaire de référence des pays en développement pour accélérer leur transition numérique pour un développement durable.

“La région des Caraïbes bénéficiera de ce programme grâce à des systèmes d’information sanitaire renforcés et à une capacité accrue de détection précoce, de réponse, de surveillance et de notification des menaces pour la santé publique et des maladies émergentes”, a déclaré le Dr Joy St. John, directeur exécutif de Caribbean Public Health Agency (CARPHA) alors qu’elle a présenté un synopsis du projet Improving Digital Integrated Public Health Surveillance in the Caribbean. L’initiative vise à accroître la capacité d’accès en temps réel des ministères de la santé des Caraïbes aux données de surveillance de la santé publique provenant de diverses sources à l’aide d’une plateforme d’information numérique intégrée (approche One Health). Les 26 États membres de CARPHA, dont beaucoup dépendent du tourisme, utiliseront ce système numérique pour éclairer les interventions précoces et appropriées afin de suivre et d’atténuer la propagation des maladies, et serviront de base de données aux décideurs politiques pour traiter les déterminants environnementaux et sociaux locaux de la santé.

Mme Seliatou Kayode-Anglade, Chargée de mission, Pôle Economie Secteur Privé et Commerce, Département Gouvernance Financière et Economique de l’Expertise France a présenté le projet de transformation numérique des Micro Petites et Moyennes Entreprises (MPME) en Afrique de l’Ouest et dans la Caraïbe. L’objectif du projet est de renforcer la résilience des MPME formelles et informelles hors ligne en améliorant leurs compétences numériques. Les activités sont mises en œuvre par des partenaires en Afrique de l’Ouest et dans les Caraïbes. “Caribbean Export est l’un de nos partenaires dans le projet de transformation numérique des MPME et nous sommes heureux de collaborer avec eux sur un sujet aussi important pour le développement du secteur privé caribéen et la résilience économique” a réaffirmé Mme Kayode-Anglade.

Dans son allocution, M. Deodat Maharaj, directeur exécutif de l’Agence caribéenne de développement des exportations, a salué la coopération avec Expertise France et a salué la conception et la conception du programme d’accélération du commerce électronique virtuel (VEAP) que l’Agence mettra en œuvre. Maharaj a affirmé l’engagement de l’Agence à travailler avec les parties prenantes concernées pour finalement aider les entreprises et les entrepreneurs des Caraïbes à tirer parti des technologies numériques pour renforcer leur résilience et leur durabilité. “Sous la rubrique du programme d’accélération du commerce électronique virtuel, nous engagerons des entreprises des Caraïbes, des organisations de soutien aux entreprises (BSO) et des entreprises du secteur privé liées au commerce électronique (telles que des développeurs de sites Web et des partenaires de livraison directe), sur une période de 6 mois, en utilisant un apprentissage en faisant une approche visant à améliorer leurs connaissances du commerce électronique et la mise en œuvre de stratégies de commerce électronique. L’accélérateur comprendra un maximum de 2 BSO dans chaque pays avec 5 entreprises affectées à chaque BSO pour un soutien dans les 15 pays du CARIFORUM. Ces BSO et entreprises seront supervisés par une équipe de maîtres formateurs et de coachs dans les domaines du développement de sites Web de commerce électronique, du développement de produits, du marketing, de l’analyse et des opérations générales de commerce électronique.

M. Frédéric Murat, Responsable des Opérations Internationales de Bibliothèques Sans Frontières (Bibliothèques Sans Frontières ou BSF) a présenté l’initiative Offline Internet lancée par BSF en Haïti. Alors que la moitié de la population mondiale n’a pas accès à un internet de qualité, le besoin de diffusion de contenus numériques pour la formation, l’éducation, l’information ou les loisirs n’a jamais été aussi grand afin de créer des sociétés plus fortes et plus résilientes face aux défis contemporains. (éducation, emploi, réchauffement climatique, migration, prévention des risques et des épidémies…). Dans ce projet, BSF vise à promouvoir l’accès à l’information et à l’éducation dans 15 écoles, bibliothèques et organisations locales haïtiennes pour les plus vulnérables grâce à des solutions Internet hors ligne.

Les projets DIRECCT visent à améliorer l’accès aux infrastructures numériques dans plus de 55 pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) en augmentant la connectivité, à soutenir le développement de services numériques sectoriels (éducation, santé et entreprises) en fonction de leurs besoins particuliers, puis à former les gens à les utiliser. Dans le secteur de la santé, l’objectif principal est de permettre aux organismes publics de collecter rapidement des données fiables sur l’état de la pandémie actuelle et des éventuelles crises sanitaires à venir, qui sont des outils indispensables aux institutions pour apporter des réponses immédiates et pertinentes. Le programme de 15,4 millions d’euros est principalement mis en œuvre par l’AFD en coordination avec l’agence belge de développement, Enabel.

Contacts presse :

Programme DIRECCT – Eric MOUNIER – mouniere.ext@afd.fr

Contact presse pour la région Caraïbe – Camille GUIGONNET – guigonnetc@afd.fr